• Bibliothèques,
  • Conférence/Rencontre/Débat (recherche),

Rencontre autour de l'ouvrage "Ontologie du corps", en partenariat avec les Presses Universitaires

Publié le 8 janvier 2018 Mis à jour le 10 janvier 2018

Dans le cadre d'une collaboration entre les Presses de l'Université Paris Nanterre et la Bibliothèque Universitaire, Jean-Marie Brohm présente son ouvrage "Ontologies du corps". Venez nombreux !

Date(s)

le 17 janvier 2018

17h - 18h
Lieu(x)
Bâtiment BU (Bibliothèque universitaire)
BU, salle BUlle (à droite en entrant dans la bibliothèque)
Entrée libre
EN SAVOIR PLUS

"Ontologies du corps est une recherche transdisciplinaire sur les multiples ontologies qui entendent explorer les modes d’être du corps. La diversité des figures sous lesquelles il est conçu, représenté, imaginé, socialisé, la richesse polysémique des vocables qui l’évoquent obligent en effet à s’interroger sur sa quiddité : de quoi est-il question quand il est question de corps ou de corporéité ?
Les relations du sujet et de son corps, les pouvoirs, les énergies, les images et expressions du corps, les substances et substrats de la corporéité, les incorporations et symbolisations, constituent autant de perspectives ouvertes par les grandes thématisations philosophiques étudiées dans cet ouvrage. En les confrontant aux recherches de l’anthropologie, de l’historiographie, de la psychanalyse et de l’ethnopsychanalyse, Jean-Marie Brohm explicite la généalogie théorique des notions de corps et de corporéité : corps tombeau, corps machine, corps psychique, corps propre, image du corps, incarnation, chair du monde, corps libidinal, corps-obstacle, corps spirituel, corps à prodiges, corps monstrueux, corps mystique, corps posthumaniste. Son ouvrage – qui se situe dans la perspective de l’anthropologie philosophique – rappelle d’abord l’importance des thèses fondatrices des auteurs qui ont marqué l’histoire de la philosophie par leurs réflexions sur le corps (Platon, Descartes, Spinoza, Maine de Biran, Husserl, Bergson, Sartre, Merleau-Ponty, Michel Henry, par exemple). Mais il convoque aussi les apports décisifs des auteurs qui ont approfondi sa compréhension (Malebranche, Leibniz, Schopenhauer, Paul Valéry, Gabriel Marcel, Paul Ricœur, Vladimir Jankélévitch notamment). Il propose ainsi une sorte d’histoire philosophique de la corporéité en montrant les implications épistémologiques, politiques et métaphysiques de ces thèses pour les recherches actuelles sur le corps – en sociologie, ethnologie, psychanalyse, médecine, esthétique, bioéthique – toutes liées à des présuppositions ontologiques.
" (Ontologies du corps – Jean-Marie Brohm, Presses universitaires de Paris Nanterre, 4e de couverture)


Mis à jour le 10 janvier 2018