Arts du spectacle - Les nouveautés 2018

Les livres imprimés

Parmi nos nouvelles acquisitions, nous avons sélectionné pour vous :
 
 
 
sous la direction de Marjorie Janer

Presses universitaires de Provence, 2017
Contributions analysant les spécificités de ce cinéma qui connaît une reconnaissance internationale et réussit à associer cinéma d'auteur et succès commerciaux. Néanmoins, ces films peinent à être identifiés comme clairement mexicains par le grand public, sans doute en raison d'une emprise de la double culture hispano-américaine et à la présence d'acteurs nord-américains.(Electre)
 Le paradis français d'Eric Rohmer
sous la direction d'Hugues Moreau

Pierre-Guillaume de Roux, 2017
"Le cinéma d'Éric Rohmer rêve de rencontres amoureuses sur une plage normande ou dans un café parisien, de conversations intempestives dans les jardins publics et sur des routes de campagne, d'échanges pascaliens un soir d'hiver dans une maison de province ou dans un pavillon de banlieue. En maître de la Nouvelle Vague, Rohmer a, pendant cinquante ans, révolutionné le cinéma d'un simple regard sur la vie. Son univers fait de croisements sentimentaux, de déambulations et d'élans incertains est apparu comme le cadre idéal d'une révélation : celle de la présence de l'être dans l'effusion de la parole et le mouvement des corps, dans le va-et-vient d'existences lovées dans les détours d'une ville et les méandres d'un paysage. De Ma nuit chez Maud à Perceval le Gallois, de Pauline à la plage aux Amours d'Astrée et de Céladon, l'épure rohmérienne nous révèle un espace de prédilection. Il transpose à l'écran cette géographie intérieure d'une France où s'opère la jonction amoureuse du verbe et du monde créé - jardin des âmes désirantes et agissantes, paradis français d'Éric Rohmer.

Textes d'auteurs, entretiens inédits, témoignages, commentaires et documents réunis dans ce dossier explorent l'oeuvre de Rohmer à la croisée de ses paradoxes et de ses secrets. Ils en révèlent l'intimité et les richesses, et donnent à écouter l'écho persistant de la quête d'un cinéaste visionnaire."
(Electre)
 Game of thrones, une métaphysique des meurtres
Marianne Chaillan

Le Passeur éditeur, 2017

Un décryptage de la série mettant en évidence les références ou les soubassements philosophiques qui la parcourent : morale, liberté, religion, illusion, pouvoir. (Electre)
 Analyser une adaptation : du texte à l'écran
Jean Cléder, Laurent Jullier

Flammarion, 2017

Que se passe-t-il lorsqu'une oeuvre littéraire est adaptée au cinéma ? Pour analyser le passage du texte à l'image, comment aller au-delà d'une simple énumération des changements ? Une adaptation cinématographique est-elle une interprétation d'un texte ou un objet autonome ?
De La Princesse de Clèves à Shining, de Tamara Drewe à Madame Bovary, Jean Cléder et Laurent Jullier examinent les notions de personnage, de narration ou de fidélité, pour présenter des clefs de réflexion dans cette perspective : mieux comprendre ce qui se joue lorsqu'un livre devient film (et inversement).
Analyser une adaptation nous invite à identifier les spécificités de chaque genre et les passerelles qui les relient, en abandonnant la séparation entre les arts qui limite la compréhension de la littérature comme du cinéma, pour les faire véritablement dialoguer.
(Electre)
 
 Esthétique du montage (4ème édition)
Vincent Amiel


Armand Colin, 2017
Le montage au cinéma est avant tout une opération complexe qui exige de la créativité et nécessite une approche esthétique de l'oeuvre. Associer des images en un certain ordre, les agencer selon un certain rythme, créer des ruptures ou des continuités, tel est l'art du montage.

Depuis sa première édition en 2001, cet ouvrage est devenu un texte de référence, traduit en plusieurs langues. L'auteur y trace un captivant panorama des différentes conceptions du montage tout au long de l'histoire du cinéma et propose une analyse de cette technique au coeur de nombreux domaines de représentations audiovisuelles. À travers de multiples exemples de montage de films, notamment ceux d'Orson Welles, de Maurice Pialat ou encore de Martin Scorsese, il montre en quoi l'évolution des techniques et des pratiques de montage influe naturellement sur l'esthétique des films.

Cette 4e édition a été revue et augmentée au regard des débats récents et des oeuvres nouvelles, qui ne cessent de mettre le montage en question en lui offrant de nouveaux supports et en le pliant aux formes de pensée qui évoluent.
(Electre)
 Opéra et cinéma
sous la direction d'Aude Ameille, Pascal Lécroart, Timothée Picard et Emmanuel Reibel

Presses universitaires de Rennes, 2017

A la fin du XIXe siècle, Thomas Edison prophétisait au sujet de son kinetograph : « Je crois que, dans les années à venir, des opéras pourront être donnés au Metropolitan de New York sans qu'ils diffèrent en rien de l'original, mais avec des artistes et des musiciens morts depuis longtemps. » Plus d un siècle après, on peut s amuser de l'approximation et de la pertinence de tels propos, alors que les représentations d opéras les plus prestigieuses sont retransmises en direct dans les salles de cinéma du monde entier. Aujourd'hui, le cinéma reste aussi inséparable de l'opéra qu'il l'était à ses débuts, à travers des relations institutionnelles, techniques, esthétiques, génériques, formelles et humaines multiples. L'étude de ces interactions, qui se répètent et se réinventent constamment, est l'objet de ce livre. Les contributions sont complétées d'entretiens avec la compositrice Michèle Reverdy et les réalisateurs Philippe Béziat, Benoît Jacquot, Jacques Martineau et Olivier Simonnet. (Electre)
 
 Qu'est-ce que la dramaturgie ?
Joseph Danan

Actes Sud, 2017

Poser cette question aujourd'hui, ce n'est pas seulement tenter de définir une notion dont on sait à quel point elle est fuyante pour qui cherche à s'en approcher ; c'est s'affronter à un état du théâtre, le nôtre à l'aube du XXIe siècle, où se défait ce que l'on a cru savoir : du drame, de l'action - du théâtre même. Qu'en est-il de la dramaturgie quand le théâtre est tenté d'expulser le drame de la sphère ? Quand l'action se délite et se dénigre au point de paraître s'annuler ? Quand le théâtre se fait danse, installation, performance ?
C'est en ces termes que Joseph Danan pose les bases de ses réflexions, dans un essai riche de références et de questions fondamentales sur cette notion en constante expansion, qui concerne tout spectateur et tout lecteur intéressé par l'évolution du théâtre contemporain. (Electre)
 Estuaires
Daniel Mesguich
; annotation et postface de Stella Spriet

Gallimard, 2017

Le jour où le professeur Stella Spriet est remontée de ma cave, mille feuilles de toutes dimensions dans les bras, et m'a affirmé qu'elle voyait, en ce drôle de tas, matière à un véritable livre, j'ai dit d'abord : non.

Et puis j'ai relu cet amas de textes. Comme ça, pour rire, quarante années en quatre heures. Et voilà que j'ai été frappé de l'existence têtue d'une ligne qui ne se donnait pas tout entière en chacun des textes, mais se faisait éclatante, par recoupement, si on les lisait tous ensemble. Ces textes, à la teneur polémique, politique, philosophique, critique, « artistique », écrivaient et décrivaient ma vie, mes actions, mieux, beaucoup mieux, que ne l'aurait fait quelque dissertation homogène et continue.

J'ai pu penser aussi qu'ils pouvaient « servir » : que des jeunes gens, ou de plus vieux, qu'ils se destinent à l'art dramatique ou pas, pouvaient retirer quelque chose de ce qui aura pourtant été si singulier, si personnel... Car ces écrits sont aussi, avaient toujours été, textes de partage vivant.
(Electre)
 Biographies scéniques
textes réunis et présentés par Florence Fix
avec la collaboration de Rachel Monteil

Presses universitaires de Dijon, 2017

La biographie documentée, rédigée par un historien ou un peu romancée, s'assure depuis longtemps de grands succès populaires, que relaient les biopics au cinéma. Elle a pour caractéristiques ampleur du récit, virtuosité de la reconstitution, souci du détail et semble de prime abord peu transposable sur la scène étroite du théâtre car comédien et metteur en scène ne peuvent rivaliser avec l'image d'archive ou la précision du décor cinématographique.

Aussi, à défaut de rigoureuse similitude comme de documentation exhaustive, la scène propose avec le récit de vie une réflexion sur la notoriété, sur la visibilité et sur la mémoire que nous avons de nos célébrités. De Galilée à Churchill et de Pouchkine à Marylin Monroe, les portraits réunis ici de personnalités devenues personnages forment ainsi le pari de faire de vies riches en événements un événement théâtral qui tisse documents et fiction.
(Electre)
Alain Knapp et la liberté dans l'improvisation théâtrale : canaliser ou émanciper
Hervé Charton

Classiques Garnier, 2017

Quasiment disparue des scènes de théâtre après le XVIIIe siècle, l'improvisation s'est imposée, à partir de la deuxième moitié du XXe siècle, comme un genre de théâtre à part entière. Viola Spolin, Keith Johnstone ou Del Close en sont les pionniers. Cet ouvrage raconte leur histoire, mais met surtout en avant la figure oubliée d'Alain Knapp, fondateur du Théâtre-Création à Lausanne en 1968. Son approche de l'improvisation théâtrale se veut une école de la liberté, conçue comme la conquête d'une capacité à se déterminer soi-même et sa création. Mêlant recherche de plateau à la théorie, ce travail d'étude a consisté à prolonger ce geste pour définir une improvisation libre, nourrie de danse, de musique et attentive à son contexte de performance. (Electre)

 
Le théâtre politique ; suivi de Supplément au théâtre politique
Erwin Piscator ; texte français d'Arthur Adamov, avec la collaboration de Claude Sebisch

Arche éditeur, 2017

Dans cet ouvrage de référence, paru en 1929 en Allemagne, Erwin Piscator dresse un bilan de son travail de metteur en scène et directeur de théâtre pendant les années 1920. Il y définit le rôle décisif que peut jouer le théâtre pour éclairer le prolétariat et propose un répertoire destiné aux masses et composé de drames collectifs qui s'émancipent de l'esthétique naturaliste. Le théâtre, qu'il aborde comme un instrument d'éducation populaire, ne peut séparer le politique de l'esthétique, ni faire de compromis. En véritable précurseur, il expérimente sur ses propres scènes des techniques nouvelles, essentiellement cinématographiques et architecturales, visant à faire éclater l'espace scénique traditionnel. Il est ainsi le premier à intégrer des matériaux documentaires, des projections vidéo, des marionnettes, ou à introduire sur scène des échafaudages en guise de décors. Père du théâtre politique, Piscator a exercé une influence considérable sur les dramaturges et praticiens du XXe siècle jusqu'à aujourd'hui. Brecht résumait son parcours ainsi : « Moi j'ai révolutionné la littérature de ce siècle, Piscator le théâtre. »

La présente édition contient un cahier d'iconographies d'époque, reproductions de scénographies ou maquettes de spectacles, photographies d'acteurs, affiches et croquis. (Electre)
Mission d'artistes : les centres dramatiques de 1946 à nos jours
sous la direction de Jean-Claude Penchenat

Ed. théâtrales, 2006

Au lendemain de la Libération, une vaste entreprise de décentralisation du théâtre voit le jour dans une France marquée par l'hégémonie artistique de Paris. Sous l'impulsion de Jeanne Laurent, l'État met en place les premiers centres dramatiques et les confie à des artistes déjà installés en région comme Maurice Sarrazin, Jean Dasté, Hubert Gignoux ou Gaston Baty. Leur mission : rendre le théâtre d'art accessible au public le plus large.

Dès 1946, les premiers centres dramatiques, dotés d'une troupe permanente, conquièrent de nouveaux publics. Au fil des années, le mouvement se poursuit : nouvelles salles, tournées, ateliers techniques, formations, écoles de théâtre apparaissent et instaurent une relation forte entre des metteurs en scène et un territoire.

Après soixante ans d'aventures, ce livre fait le point sur ces institutions uniques au monde, tant sur un plan historique ou juridique que sur l'évolution des esthétiques, la troupe ou les relations avec le public. Il s'attache à raconter l'itinéraire particulier de chacun des centres et le parcours des quelque cent cinquante directeurs qui les ont successivement animés.
(Electre)

 


Les DVD

 Parmi nos nouvelles acquisitions de DVD, nous avons sélectionné pour vous :
 Macadam tribu de Zeka Laplaine

Mike c'est les filles, Kapa c'est la boxe. Mike et Kapa sont deux frères qui courent les rues, les bars et les salles de boxe d'une grande ville africaine, exubérante et charmeuse. Mère Bavusi, leur mère, boit un peu trop, et rêve de récupérer au grand marché l'emplacement de vendeuse de pagnes qu'elle occupait quand le père Bavusi était encore là, et qu'on la respectait... Un jour Duka, l'entraîneur de Kapa, se met en tête de remonter sur le ring et d'affronter Kabeya, le grand champion. Tout le quartier est là pour le soutenir mais le combat tourne mal. Alors que Duka est plongé dans le coma, les deux frères décident de transformer la salle de boxe en théâtre populaire. (Source ADAV)

 
 Cary Grant : becoming Cary Grant = Cary Grant de l'autre côté du miroir

Né Archibald Alexander Leach, en 1904 à Bristol, Cary Grant se retrouve à onze ans pratiquement orphelin quand son père fait interner sa mère sans le lui dire dans une institution psychiatrique et s'en va refaire sa vie ailleurs. Le futur héros de La mort aux trousses, disparu en 1986, vivra l'absence maternelle comme un abandon qui le suivra la majeure partie de sa vie, au fil des échecs successifs de ses relations amoureuses. N'appartenant tout à fait ni à l'Angleterre de ses origines ni à l'Amérique de son succès, l'acteur tente de résoudre ses fêlures identitaires à travers des séances de psychothérapie sous LSD. "Tout le monde voudrait être Cary Grant. Moi aussi, je veux être Cary Grant ! ", plaisante-t-il. (Source ADAV)
 Les fausses confidences de Luc Bondy

Dorante, un jeune homme désargenté, est engagé comme secrétaire chez Araminte, une riche veuve qu’il aime en secret. Le valet Dubois, qui est déjà dans la place, se fait fort de rendre Araminte amoureuse de Dorante… Après son succès critique et public au théâtre de l'Odéon en 2014, Luc Bondy re-met en scène et en image son adaptation des "Fausses confidences" dans cette fiction-théâtre... (Source ADAV)
The road to Mandalay = Adieu Mandalay de Midi Z

Liangqing et Guo, deux jeunes Birmans, émigrent clandestinement en Thaïlande. Tandis que Liangqing trouve un emploi de plonge dans un restaurant de Bangkok, Guo est embauché dans une usine textile. Sans papiers, leur quotidien est plus que précaire et le jeune couple ne partage pas les mêmes ambitions : si Guo veut gagner assez d’argent pour retourner en Birmanie, Liangqing est prête à tout pour obtenir un visa de travail et échapper à sa condition. (Source ADAV)
 
 Le majordome de Lee Daniels

Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale... Un mélodrame élégant qui retrace trente ans de l'Histoire américaine et du combat de pour les droits civiques des Afro-Américains... (Source ADAV)
 Trilogie de la cabane de Eric Pauwels

"Lettre d'un cinéaste à sa fille"" (2000, 50') : un essai sous forme de lettre filmée tissée de mille histoires qui invite à entreprendre un voyage ludique dans l'espace et le temps ; "Les films rêvés"" (2010, 180') : un jour, un homme, un cinéaste fait un rêve : il rêve qu'il fait un film qui contiendrait tous les films qu'il a rêvé de faire... ; "La deuxième nuit" (2016, 75') : à la mort de sa mère, un cinéaste réalise un film pour voir à quel point cette disparition a changé sa vision du monde. (Source ADAV)
 
 Les initiés de John Trengove

Afrique du Sud, montagnes du Cap oriental. Comme tous les ans, Xolani, ouvrier solitaire, participe avec d’autres hommes de sa communauté aux cérémonies rituelles d’initiation d’une dizaine d’adolescents. L’un d’eux, venu de Johannesburg, découvre un secret précieusement gardé. Toute l’existence de Xolani menace alors de basculer. Un premier film marquant. (Source ADAV)
Denial = Le procès du siècle de Mick Jackson

Deborah Lipstadt, historienne reconnue, défend farouchement la mémoire de l'Holocauste. Elle se voit confrontée à David Irving, un universitaire extrémiste, avocat de thèses controversées sur le régime nazi, qui la met au défi de prouver l'existence de la Shoah. (Source ADAV)
 
 L'intégrale Pierre Etaix

S'il fallait en un mot résumer la vie et l'œuvre de Pierre Etaix, celui de "clown" vient très vite à l'esprit. Son travail au cirque, au music-hall, au cinéma, ses écrits et son œuvre picturale témoignent qu'il est le digne héritier d'une longue tradition clownesque qu'il a su prolonger jusque dans ses films, comme ses prédécesseurs,
de Charlie Chaplin à Buster Keaton, l'avaient fait en leur temps.
Dessinateur, gagman, musicien, metteur en scène, décorateur de théâtre, mime, cinéaste, homme de télévision, poète, Etaix démarre sur les planches qu'il ne quittera jamais.
Mais fasciné par le grand écran, il se lance, au début des années 1960, avec son ami Jean-Claude Carrière, dans la réalisation. C'est le début de 10 ans de collaboration qui donnent naissance à 5 longs métrages et 3 courts qui
parcourront le monde jusqu'au moment où, conséquences d'imbroglios juridiques, les films ne pourront plus être visibles pendant près de 20 ans.
Aujourd'hui, l'œuvre cinématographique d'Etaix est libérée et l'on peut redécouvrir ces chefs-d'œuvre poétiques et burlesques, en version restaurée !
(Source ADAV)
 
Chez nous de Lucas Belvaux


Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, s’occupe seule de ses deux enfants et de son père, ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l'aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. (Adav)
 
 Big little lies de Jean-Marc Vallee





Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d'amitié par l'intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu'elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d'un tragique accident, survenu à la fête de l'école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l'univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts. (ADAV)
 Bizarre Bizarre d'après Roald Dahl


Bizarre Bizarre est une anthologie d’histoires courtes, horrifiques et fantastiques inspirées de l’œuvre de Roald Dahl. Ce dernier présente chaque épisode dans un prologue. La série se caractérise par la fin de chaque épisode : un coup de théâtre inattendu montrant la réalité d’un autre oeil, pour une conclusion tragique et parfois surréaliste… (ADAV)
 

 

Mis à jour le 17 janvier 2018