Histoire de l'art - Les nouveautés Printemps 2018

Les livres imprimés

Parmi nos nouvelles acquisitions, nous avons sélectionné pour vous :
 
 Penser l'art et le monde après 1945 : Isidore Isou, essai d'archéologie d'une pensée
Frédéric Alix

Les presses du réel, 2017

La présente réflexion a pour ambition de comprendre les modalités de fonctionnement théorique du lettrisme au travers d'une étude du substrat intellectuel d'Isidore Isou entre 1945 et 1968.  (4ème de couverture)




















 
 Paul Cézanne : le chant de la terre exposition, Fondation Pierre Gianadda, Martigny, Suisse, du 16 juin au 19 novembre 2017

Fondation Pierre Gianadda, 2017

Une exposition qui met à l'honneur le travail du peintre impressionniste et ses thèmes de prédilection : les paysages du pays d'Aix et de l'Ile-de-France, les natures mortes, les autoportraits et les baigneurs.
(©Electre 2018)



















 
Picasso Perpignan : le cercle de l'intime, 1953-1955 [exposition, Perpignan, Musée d'art Hyacinthe Rigaud, 24 juin-5 novembre 2017]

Snoeck Publishers, 2017

Cette exposition est organisée dans le cadre de « Picasso-Méditerranée », manifestation culturelle internationale qui se tient de 2017 à 2019. Plus de soixante institutions ont imaginé ensemble une programmation autour de l'oeuvre « obstinément méditerranéenne » de Pablo Picasso. À l'initiative du Musée national Picasso/Paris, ce parcours dans la création de l'artiste et dans les lieux qui l'ont inspiré offre une expérience culturelle inédite, souhaitant resserrer les liens entre toutes les rives. (4ème de couverture)










 
Les arts primitifs et populaires du Brésil : photographies inédites
Benjamin Péret

Ed. du Sandre, 2017


" Pour les tribus indiennes du Brésil, mythe, jeu et art ne forment qu'un seul prisme qui colore la vie et donne tout son prix à la fête, presque toujours de caractère sacré." Benjamin Péret

Entre 1955 et 1956, le surréaliste Benjamin Péret arpente par trois fois le Brésil, et va à la rencontre du merveilleux, qu'il entrevoit dans les arts primitifs et populaires. Il photographie de nombreuses oeuvres, souvent singulières et saisissantes, en vue d'un livre qui ne verra jamais le jour. Retrouvées à la faveur d'un heureux concours de circonstances, ces photographies sont ici pour la première fois réunies.

Préparée par Jérôme Duwa et Leonor Lourenço de Abreu, la présente édition accompagne ces images de plusieurs documents permettant de les éclairer, dont les textes de Péret consacrés au sujet.
(4ème de couverture)
 Face à face : Francis Bacon, Bruce Nauman [exposition, organisée par le Musée Fabre et le Centre Pompidou à Montpellier, au Musée Fabre, du 1er juillet au 5 novembre 2017]

Couleurs contemporaines, B. Chauveau éditeur, 2017

Francis Bacon versus Bruce Nauman : deux générations d'artistes qui développent une oeuvre dans des contextes artistiques différents et que l'on tendrait à opposer. L'un issu de la tradition anglaise figurative, l'autre acteur de la scène underground américaine. Pourtant, tous deux, par des moyens distincts, conçoivent l'art comme une expérience, expriment une même fascination pour le corps et le cadre, dotant la confrontation du spectateur à leur oeuvre d'une sensation de contrainte, voire de violence.

Cet ouvrage présente une série de face à face d’œuvres, éclairés par des essais de spécialistes et des chronologies fouillées. Il renouvelle en profondeur le regard porté sur ces deux immenses artistes des XXe et XXIe siècles. (4ème de couverture)



 
 Highlights : la collection de la Fondation Cartier pour l'art contemporain

Fondation Cartier pour l'art contemporain, 2017

Présentation d'oeuvres d'artistes contemporains du monde entier et de disciplines diverses (des arts visuels au design, en passant par les sciences ou le cinéma), travaillant avec la Fondation Cartier. Les réalisations de Ron Mueck, David Lynch, Sarah Sze, Raymond Depardon, Chéri Samba, Claudia Andujar et Jean-Michel Othoniel, entre autres, sont exposées. (©Electre 2018)




















 
 Des stratégies obliques : une histoire des conceptualismes en Belgique
Laurence Pen

Presses universitaires de Rennes, 2015

En s'intéressant à la scène artistique belge qui se constitue au moment où l'art conceptuel se diffuse en Europe, cette étude démontre comment le regard que Jacques Charlier, Schwind et Jacques Lizène posent sur la scène artistique internationale remet en question une considération provinciale de l'art belge. L'éclairage que ces artistes apportent aux débats consécutifs à l'art conceptuel constitue une relecture de l'histoire de l'art des années 1960 et du début des années 1970, en y intégrant une vision distanciée qui, tout en exerçant un regard critique, conserve l'humour hérité du surréalisme belge. Les stratégies qu'ils utilisent opèrent en parallèle à la constitution du marché de l'art contemporain, en vue de démontrer les limites d'une considération « dématérialisée » de l'oeuvre d'art, et de tester dans la pratique le principe démocratique qui sous-tend l'art conceptuel : l'abolition de la notion d'auteur. (4ème de couverture)

 
 Le graveur et le philosophe : Albert Flocon rencontre Gaston Bachelard
Hans-Jörg Rheinberger

Hermann, 2017

La rencontre entre le graveur sur cuivre Albert Flocon et le philosophe de la science Gaston Bachelard reste peu connue du public. Pourtant, elle semble tout à fait emblématique des influences réciproques entre la philosophie et l'art, le travail de l'esprit et celui de la main.
Tous deux enracinés dans le surréalisme, mais chacun à sa manière, Bachelard et Flocon s'aventuraient régulièrement aux frontières de leur métier pour explorer des terres encore inconnues. Bachelard, se réclamant d'une « raison sauvage » et d'un principe expérimental radical, choisissait les objets de sa pensée selon leurs promesses insistantes. Il n'en reconnaissait pas moins dans les oeuvres du bricoleur Flocon sa propre « philosophie au travail » - un travail où sa raison pouvait toujours être remise en jeu.
Sous la forme d'une double biographie, Hans-Jörg Rheinberger parvient à composer une histoire intellectuelle lucide tout en présentant une fascinante lecture illustrée des cuivres d'Albert Flocon.
(4ème de couverture)
 Voyager au Moyen Age : Musée de Cluny-Musée national du Moyen Age, 22 octobre 2014-23 février 2015

RMN-Grand Palais, 2015

Du pèlerinage à l'exploration de contrées nouvelles, du commerce à la croisade, les voyages répondaient, au Moyen Âge, à de multiples motivations. À travers les précieux et rares témoignages matériels qui subsistent, l'exposition présentée au musée de Cluny montre une continuité aussi surprenante qu'émouvante entre l'époque médiévale et la nôtre. Du plus simple objet - chaussures, coffres de voyage... - aux pièces de prestige et d'apparat, le voyage est évoqué dans toutes ses dimensions, religieuse, commerciale, guerrière, et bien sûr artistique, puisque nombre d'artistes firent ainsi leur apprentissage. Marcher sur les traces de ces voyageurs, c'est retrouver, transposées par le temps, nos propres pérégrinations. (4ème de couverture)
 Art et réforme grégorienne en France et dans la péninsule Ibérique : XIe-XIIe siècles

Picard, 2015

Ensemble de contributions examinant comment la réforme de l'Eglise initiée par le pape Grégoire VII pour sortir l'Eglise d'une crise généralisée s'accompagna d'une inflexion de la production artistique en France et dans la péninsule Ibérique. (©Electre 2018)
















 
 Le Moyen Age par ses images
Chiara Frugoni

Belles lettres, 2015


Introduction à l'histoire et à la civilisation médiévales à travers l'étude des fresques, des sculptures, des mosaïques, etc. L'historienne déchiffre les codes nécessaires à la compréhension de l'iconographie du Moyen Age, de la gestuelle des personnages représentés aux symboles disséminés dans les oeuvres d'art, et analyse la postérité contemporaine des images médiévales. (©Electre 2018)













 
 Dieu dans l'art à la fin du Moyen Age
François Boespflug


Droz, 2012



Ce volume porte sur la figure de Dieu dans l'art médiéval, avec quelques débordements vers l'art de l'Antiquité chrétienne et celui de la Renaissance. Après un article méthodologique en ouverture, les chapitres se regroupent autour de trois centres d'intérêt : la figure du Père, les images de la Trinité et enfin des types iconographiques permettant d'observer la sortie du Moyen Age.
(©Electre 2018)












 

Mis à jour le 30 mars 2018